Français English

2G Backhaul par satellite

 

L'un des principaux défis pour le développement des réseaux ruraux est le coût de la liaison pour relier des stations de base au cœur du réseau. Le revenu moyen par utilisateur étant très faible dans les zones rurales, ceci contribue à un faible taux de rentabilisation pour l'opérateur mobile.

Les faisceaux hertziens représentent la solution généralement utilisée en l'absence de liaisons fixes préexistante. Ils permettent de couvrir des distances de l'ordre de 30 kilomètres en un seul bond et jusqu'à quelques centaines de kilomètres à l’aide de plusieurs bonds. Au-delà de cette limite ou lorsque la géographie ne permet pas de vue en ligne directe, le backhaul via satellite est la solution alternative.

Ainsi les opérateurs déployant une solution de backhaul via satellite doivent accorder une attention particulière au coût élevé de la bande passante et au délai élevé de transmission sur le lien satellite. Pour répondre à ce challenge, des équipements de compression permettent de réduire la bande passante transmise sur le satellite.

Pour les stations de base TDM, les fonctions de compressions sont effectuées dans un multiplexeur externe utilisé pour adapter la transmission satellite du circuit commuté à celle de packet. Ce même multiplexeur peut contenir la fonction Local Switching développé par Cell & Sat.

Le schéma ci-dessous illustre le backhaul satellite utilisant aussi les BTS TDM que BTS IP.

 

 

Toutes les actualités

Actualité

  • Cellulaires : bientôt 8 milliards d'utilisateurs
  • En 2018, le nombre d'abonnements mobiles excède la population mondiale, mais il y a toujours quelques milliards de personnes dans le monde sans aucun...