Français English

Développements "New Space"

 

Nous assistons à de nouveaux développements passionnants des technologies spatiales. Ils concernent de nombreux domaines, à commencer par la construction de nouveaux satellites géostationnaires (GEO) très puissants pouvant fournir une capacité supérieure à 1 Terabit/s tout en étant dynamiquement reconfigurable pour s'adapter à des besoins de services changeants au cours de leur durée de vie.

Dans le même temps, il y a un intérêt croissant pour les constellations de satellites Medium Earth Orbit (MEO) et Low Earth Orbit (LEO). Certains projets utilisent des satellites puissants à faisceaux directifs pour fournir une grande capacité de trafic avec un nombre limité de satellites, tandis que d'autres propositions sont basées sur un très grand nombre - parfois plusieurs milliers - de petits satellites pour offrir un accès haut débit mondial. De nombreux autres projets LEO s'appuient sur un plus petit nombre de « nanosatellites » capables de se connecter à des appareils IoT à faible coût.

Parallèlement à ces développements satellitaires, nous assistons à une variété de projets de « pseudo-satellites» utilisant des plates-formes stratosphériques à 20 km d'altitude pour l'observation ainsi que la communication à large bande avec des terminaux fixes et mobiles.

Parallèlement au développement des plates-formes satellitaires et stratosphériques, il y a aussi un développement important des systèmes sol : introduction d'antennes à panneaux plats et à pointage électronique, systèmes avancés avec traitement efficace du signal et allocation dynamique des ressources radio. En même temps, les systèmes spatiaux suivent la tendance générale de l'industrie informatique avec   une puissance de traitement de plus en plus distribuée et flexible dans le cloud, au satellite, à la périphérie des réseaux ou au terminal lui-même.

 

Toutes les actualités

Actualité

  • Cellulaires : déjà plus de 8 milliards d'utilisateurs
  • En 2019, le nombre d'abonnements mobiles a dépassé 8 milliards et excède la population mondiale, mais il y a toujours quelques milliards de personnes...