Français English

Intégration terrestre et satellitaire

 

Les réseaux cellulaires et satellitaires ne sont pas des technologies concurrentes, ils doivent plutôt être considérés comme complémentaires.

Pour étendre la couverture des réseaux cellulaires dans les régions éloignées, le backhauling par satellite est déjà utilisé dans de nombreux pays. Avec des satellites à haut débit (HTS) de nouvelle génération et des systèmes au sol bien optimisés, il est souvent plus économique, dans les zones rurales, de transmettre des données par satellite plutôt que d'utiliser des liaisons terrestres utilisant plusieurs bonds de faisceaux hertziens.

Les satellites sont également très efficaces pour diffuser des informations sur de larges zones, et ils peuvent aussi être utilisés pour distribuer efficacement du contenu à la périphérie des réseaux cellulaires. Avec une proportion croissante de vidéos en direct et en streaming, qui représenteront bientôt 75 % du   trafic mobile total, la distribution par satellite de contenus vidéo directement vers les stations de base réduit les coûts de backhauling de manière significative. Les réseaux 3G/4G réseaux ont déjà la possibilité de distribuer des serveurs réseau aux stations de base, et la localisation de fonctions à la périphérie sera une caractéristique essentielle des réseaux cœur 5G.

Par ailleurs, une nouvelle étape d'intégration entre les réseaux terrestres et satellitaires est déjà en préparation pour la prochaine version du standard 5G, dans la mesure où les terminaux mobiles standards  auront la    possibilité  de communiquer non seulement avec leurs stations de base terrestres, mais aussi avec des plates-formes stratosphériques ou directement avec des satellites.

 

Toutes les actualités

Actualité

  • Cellulaires : déjà plus de 8 milliards d'utilisateurs
  • En 2019, le nombre d'abonnements mobiles a dépassé 8 milliards et excède la population mondiale, mais il y a toujours quelques milliards de personnes...